Rechercher

Les enfants du marché : quand la cuisine de comptoir prend son envol

Mis à jour : 6 mai 2019

Dans tout Paris, la cuisine de marché au coude à coude sur le comptoir se multiplie comme des petits pains : autour d’Aligre, dans la Halle Secrétan et, bien entendu, au Marché des Enfants-Rouges dans le 3e arrondissement ! Ça "brouhaha" et ça harangue à grands renforts d'odeurs écumantes, de grillotés et de mijotés, de verres de vins qui s'entrechoquent et de léchages de babines goulus.

Là, au début de l'allée centrale de ce marché parigot, se tient le dernier né de Michel Grosman (ex de Soma) et de son acolyte Laurent Perles : Les Enfants du marché. Cette cantine gastronomique de place de village nous réjouit d'assiettes mitonnées par le chef-artiste Masahide Ikuta.

On chope nos plats à la volée par dessus le comptoir, on recommande un verre de vin nature entre deux passages de service, on réajuste son séant sur le tabouret en bois et finalement on replonge la fourchette en frétillant.

Des produits de saison au sourcing impeccable, des préparations qui épatent, une ambiance levée de coude populaire et un service ce qu'il faut de gouailleur, avec le plaisir des papilles qui frôle l'extase.

À l'ardoise ce jour d'avril 2019 : un poulpe de Galice aux piquillios et chimichurri concocté au millimètre sous ses airs faussement improvisés. Cuisson du poulpe parfaite, entre la mâche et le nacré et un assaisonnement sucré-aillé enveloppant.

On enchaîne avec des sardines en tempura et vinaigrette façon harengs pomme à l’huile, comme des bonbons iodés au pied à terre moutardé.

Entracte en douceur avec un chèvre frais des Charentes-Maritimes, nappé d'huile d'olive, de miel et de pistaches. Par dessus le comptoir, la dernière douceur surgit : ananas rôti au miel et crème anglaise infusée au thym et badiane.

Accoudé.e au bar, ne pas lécher son assiette serait sacrilège.


Et dans le verre, un blanc de Loire Huit-Launay 100% Gamay et un blanc d'Alsace Kumpfmeyer aussi natures que frais, aussi gouleyants qu'engagés.

On ronronne de plaisir.

Nota bene : une addition un peu salée... comptez environ 50€/pers à midi. Les produits et le bon des assiettes le valent !


Prix : €€€

Plaisir : !!!

Une autre bonne adresse dans le 3e : Gramme, la cantine parisienne qui pèse !
58 vues

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Pinterest - Black Circle

INSTAGRAM

@LEADOYEN